Rachat de crédit : comment racheter un crédit sans hypothèque ?

Le rachat de crédit est une bonne option pour se réorganiser et améliorer son taux d’endettement si vous avez beaucoup de crédits à la fois. C’est une solution très connue et surtout très prisée pour réduire ses mensualités et faire aérer son budget.

Beaucoup d’emprunteurs, surtout ceux qui ont beaucoup de dettes, ont une situation très compliquée et déséquilibrée. C’est pourquoi, ils ont recours au rachat de crédit. Par contre, il faut savoir que lorsque le demandeur est considéré comme un profil à risque, notamment lorsque le montant est beaucoup trop élevé, la banque peut exiger une hypothèque ou une garantie. La question que l’on se pose dans ce cas, c’est : est-ce que c’est possible de faire un regroupement de crédits gros montant sans hypothèque ? Découvrons ceci tout de suite.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit ou le regroupement de crédit est une opération bancaire qui vise à alléger et libérer le budget d’un emprunteur « compulsif », ayant fait beaucoup de crédits en même temps.

En effet, lorsqu’on fait beaucoup de crédits en même temps, les mensualités à payer chaque moins sont très lourdes, ce qui va peser sur le budget de l’emprunteur. Pour alléger et faire baisser son taux d’endettement, l’emprunteur peut alors, faire une demande dans une nouvelle banque pour faire un regroupement de crédits.

Cette nouvelle banque va alors « payer » tous ces anciens crédits, et réunir toutes les mensualités en une seule mensualité à payer chez cette nouvelle banque.

Le regroupement de crédit est aussi un moyen pour réviser tous ses crédits, et leurs durées. Notons que la nouvelle mensualité à payer est beaucoup plus avantageuse et que ce soit en termes de prime à payer ou sur la durée.

Qu’est-ce qu’un gros montant de rachat de crédit ?

Alors, le gros montant de rachat de crédit va dépendre de vos capacités financières ! Effectivement, si un emprunteur a fait des crédits qui dépassent les 50 000 euros, alors que son salaire ne dépasse pas les 1 200 euros, on considère ce crédit comme « gros montant ». De toutes façons, ce montant ou cette valeur n’est pas obtenu au hasard, la loi détermine le montant maximum à racheter dans le cadre de cette opération bancaire.

Pour les locataires, la somme à ne pas dépasser est de 100 000 euros, tandis que les propriétaires peuvent aller jusqu’à 200 000 €;.

Tout montant qui dépasse ces taux là, sera donc considéré comme un gros montant. Par contre, un candidat qui a un taux d’endettement dépassant ces valeurs, mais en même temps, qui a des revenus confortables, peut bénéficier d’un regroupement de crédit. Il en est de même pour une victime de fichage bancaire.

Est-il donc possible de bénéficier d’un rachat de crédit gros montant sans hypothèques ?

Revenons maintenant à notre question principale, est-ce possible de regrouper tous les crédits en un seul, tout en ayant un gros montant, sans hypothèques ? Lorsque le montant total des crédits à regrouper est plutôt conséquent, les banques sont plus intéressées par votre profil ! Et oui, cela implique que le taux d’intérêts obtenu est plus important. Par contre, il ne faut pas oublier que la demande sera beaucoup plus compliquée car l’étude de votre dossier sera plus longue et plus complexe. L’établissement va demander beaucoup plus de documents justifiants votre situation.
Lorsque le montant est conséquent la banque est en mesure de demander des garanties ou des hypothèques.

Il faut savoir que cette situation n’a aucun risque pour vous si vous réussissez à payer vos échéances avant le terme de votre rachat. Vous pouvez aussi désigner un Co emprunteur qui a une meilleure situation financière, comme garant (certaines banques exigent aussi au co-emprunteur de soustraire une hypothèque).

En général, au dessus des 200 000 euros, l’hypothèque est une obligation. Pour les locataires dont le montant dépasse les 100 000 euros, l’organisme emprunteur peut envisager une cession sur salaire afin de permettre à l’emprunteur d’éviter l’hypothèque, tout en étant sûr de bénéficier de primes mensuelles et fixes.

En effet, une cession sur salaire est une option qui permettrait à la banque de prélever ses dues, de manière automatique, directement depuis votre salaire, suite à votre accord bien entendu. Le montant prélevé va être calculé par la greffe du tribunal local de votre région.

Si vous n’avez pas réussi à trouver une banque qui accepterait de racheter vos crédits, vous pouvez dans ce cas, passer par un courtier. Ce dernier vous accompagnera durant vos démarches, et vous aidera à négocier vos taux d’intérêts.

Comment faire pour avoir un rachat de crédit sans hypothèque ?

Premièrement, on vous conseille d’utiliser des outils de calculs en ligne, afin de trouver le meilleur organisme emprunteur selon votre cas, et la faisabilité de ces conditions. Il faut à tout prix éviter de cumuler les refus.

Après cette étape, vous saurez exactement où vous tourner pour vous trouver un emprunteur qui vous convient. Constituez un dossier sérieux et solide pour convaincre les banques plus facilement.

Quels sont les prêts qu’on peut inclure dans un rachat de gros crédits ?

Les emprunteurs qui souhaitent regrouper leurs crédits en un seul peuvent choisir de racheter TOUS leurs crédits ou une partie. Les prêts à la consommation et les crédits personnels (tel que les crédits électroménagers, les crédits revolving, les prêts personnels, ….), peuvent très bien être regroupés dans un seul et unique crédit peu importe leur montant. De plus, tous les profils d’emprunteurs peuvent opter pour le rachat de crédit, que vous soyez :

  • des salariés;
  • des artisans;
  • des fonctionnaires;
  • des seniors de plus de 65 ans;
  • des jeunes retraités;
  • des employeurs;
  • des propriétaires;
  • des locataires ….

Si vous avez un prêt immobilier, cette procédure n’est avantageuse que durant les premiers tiers de votre contrat.

PS : si plus de 60 % de crédits concernent des biens immobiliers, alors, le rachat de crédit dans ce cas est dit : un rachat de crédit immobilier. Sinon, dans le cas contraire, on parle d’un crédit à la consommation.