Trouver regroupement de crédits gros endettement : voici les étapes !

Un taux d’endettement élevé peut vite devenir problématique. 30 %, 40 %, voire parfois 60 %, il s’agit d’une situation qui demeure délicate, mais heureusement, pas impossible à gérer. Nous vous donnons à travers cet article toutes les informations à connaître sur le sujet, mais également diverses astuces et autres conseils qui vous permettront de mieux appréhender un tel cas pour trouver un regroupement de crédits qui puisse vous permettre de résoudre même les taux d’endettement les plus élevés.

Savoir calculer son taux d’endettement

Il serait bon pour commencer de vous initier au calcul d’un taux d’endettement. Cela peut notamment être pratique si jamais vous avez envie de procéder au rachat d’un crédit. Si votre taux d’endettement est trop élevé, votre dossier risque fortement d’être refusé par les différents organismes à qui vous le transmettez. Par ailleurs, il serait judicieux avant de vous adresser aux pôles de regroupement de prêts d’utiliser certains outils disponibles sur Internet, voire de carrément apprendre à faire les calculs par vous-même. Que vous optiez pour la première solution ou pour la seconde, cela vous permettra de mieux estimer le taux d’endettement auquel vous êtes sujet. Par la suite, vous pourrez tout à votre aise découvrir les interprétations qui lui sont associées, mais aussi les éventuelles solutions qui pourraient vous sortir d’affaires et le faire baisser.

Commencez donc par conséquent par vous poser certaines questions par rapport à vos revenus mensuels, notamment par rapport au salaire mensuel net, celui de votre éventuel co-emprunteur, ou même si vous bénéficiez d’autres revenus tels que des primes, allocations familiales, etc. Une fois que vous aurez fini de faire le tour des revenus mensuels, il est temps de passer aux charges mensuelles qui concernent, quant à elles, le coût mensuel du loyer (voire du crédit immobilier), la mensualité d’un remboursement du crédit, ou autre. Attention aussi à bien distinguer la nuance entre revenus et charges mensuels.

Un taux d’endettement élevé, c’est quoi ?

Mais il est aussi crucial de faire attention au point concernant le taux d’endettement élevé et le surendettement. Il s’agit d’endettement par exemple lorsque le seuil de 50 % du montant du reste à vivre n’est pas encore dépassé. À partir de ce pourcentage, nous parlerons de surendettement, une situation où l’emprunteur ne pourra plus faire face à ses crédits, ce qui en résulte une situation de condition d’exclusion et une quasi-impossibilité de rembourser vos dettes. Faites donc bien attention !

Heureusement, il est toujours possible de contacter une succursale de la Banque de France, bien que cela ne suffise pas pour souscrire à n’importe quelle opération de rachat de crédits.

Pour en revenir au taux d’endettement élevé (qui nous intéresse davantage), nous vous mettons en garde encore une fois à ne jamais dépasser cette limite. Cette ligne rouge ne doit même pas être frôlée ! Notez bien aussi que les établissements financiers demandent en général des garanties proportionnelles dès que vous atteignez le seuil de 33 % (comptez donc un intervalle allant de 33 % à 50 %.) Notez bien également que si votre taux d’endettement est élevé et que vous demandez le rachat de gros crédits, il vous faudra respecter un certain nombre de critères. Seules les situations jugées comme étant les plus favorables vous permettront d’en profiter !

Nos conseils pour trouver un regroupement de crédits pour un gros endettement

Passons à présent à ce que vous attendiez tous : les conseils de nos experts qui vous permettront d’obtenir votre rachat de crédits de façon rapide, mais aussi très facile. Si vous avez besoin de souffler financièrement, il serait donc plus que judicieux de prêter attention aux points que nous allons aborder. Ces conseils clés sont particulièrement importants et ont démontré leur efficacité à maintes et maintes reprises, y compris dans les situations les plus épineuses (dans le cas d’un endettement) :

  • Faites preuve de transparence dans votre démarche ;
  • Préparez votre dossier en ne négligeant aucun point ;
  • Mettez en avant votre profil.

Il est, en effet, primordial de faire preuve d’honnêteté lorsque vous formulez votre demande. La transparence est de mise, même si votre situation est compliquée. Vous montrerez ainsi que vous êtes une personne qui demeure malgré tout fiable et gardez en tête qu’il existe des options (notamment celle du rachat de crédit) pour les personnes les plus en difficulté.

Par ailleurs, il ne faut pas non plus oublier que votre dossier doit être bien complet, avec l’intégralité des documents nécessaires. Il est notamment question de votre état civil (avec pièce d’identité et autres), vos différents revenus en plus du patrimoine, la situation financière, les crédits en cours, etc. Enfin, ne négligez pas non plus votre profil et sachez mettre en avant vos qualités. La situation financière n’est pas tout puisqu’il est aussi question de parler de votre capacité de remboursement, votre fiabilité et fidélité, vos capacités à faire de l’épargne, etc.

Découvrir les situations les plus favorables pour les banques

Pour finir, il faut savoir que certaines situations peuvent vous favoriser davantage que d’autres par rapport aux banques. Si vous êtes en CDI ou que vous justifiez d’un bon salaire, vous serez tout de suite mieux classé que la majorité des personnes ayant soumis leur dossier. Mais ce n’est pas tout puisque les propriétaires de logements ou les personnes qui effectuent un regroupement de prêts pour la première fois jouissent également de ce privilège. Si vous regroupez des crédits avec de petits montants, vous pourrez vous aussi prétendre à une place au sein de cette liste.

D’un autre côté, nous pouvons malheureusement compter quelques situations qui ne vous facilitent pas non plus la tâche. Les personnes en CDD, en intérim, ou qui ne touchent pas de salaire particulièrement conséquent ne pourront pas spécialement prétendre à un dossier optimal. Il en va de même pour les locataires qui sont sans logement, ceux qui regroupent un prêt pour la deuxième fois (ou plus). Cela dit, être dans une situation défavorable ne signifie pas que les espoirs ne sont pas permis. Bien au contraire, vous avez tout de même votre chance de décrocher le regroupement en question !

Rachat de crédit : comment racheter un crédit sans hypothèque ?

Le rachat de crédit est une bonne option pour se réorganiser et améliorer son taux d’endettement si vous avez beaucoup de crédits à la fois. C’est une solution très connue et surtout très prisée pour réduire ses mensualités et faire aérer son budget.

Beaucoup d’emprunteurs, surtout ceux qui ont beaucoup de dettes, ont une situation très compliquée et déséquilibrée. C’est pourquoi, ils ont recours au rachat de crédit. Par contre, il faut savoir que lorsque le demandeur est considéré comme un profil à risque, notamment lorsque le montant est beaucoup trop élevé, la banque peut exiger une hypothèque ou une garantie. La question que l’on se pose dans ce cas, c’est : est-ce que c’est possible de faire un regroupement de crédits gros montant sans hypothèque ? Découvrons ceci tout de suite.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit ou le regroupement de crédit est une opération bancaire qui vise à alléger et libérer le budget d’un emprunteur « compulsif », ayant fait beaucoup de crédits en même temps.

En effet, lorsqu’on fait beaucoup de crédits en même temps, les mensualités à payer chaque moins sont très lourdes, ce qui va peser sur le budget de l’emprunteur. Pour alléger et faire baisser son taux d’endettement, l’emprunteur peut alors, faire une demande dans une nouvelle banque pour faire un regroupement de crédits.

Cette nouvelle banque va alors « payer » tous ces anciens crédits, et réunir toutes les mensualités en une seule mensualité à payer chez cette nouvelle banque.

Le regroupement de crédit est aussi un moyen pour réviser tous ses crédits, et leurs durées. Notons que la nouvelle mensualité à payer est beaucoup plus avantageuse et que ce soit en termes de prime à payer ou sur la durée.

Qu’est-ce qu’un gros montant de rachat de crédit ?

Alors, le gros montant de rachat de crédit va dépendre de vos capacités financières ! Effectivement, si un emprunteur a fait des crédits qui dépassent les 50 000 euros, alors que son salaire ne dépasse pas les 1 200 euros, on considère ce crédit comme « gros montant ». De toutes façons, ce montant ou cette valeur n’est pas obtenu au hasard, la loi détermine le montant maximum à racheter dans le cadre de cette opération bancaire.

Pour les locataires, la somme à ne pas dépasser est de 100 000 euros, tandis que les propriétaires peuvent aller jusqu’à 200 000 €;.

Tout montant qui dépasse ces taux là, sera donc considéré comme un gros montant. Par contre, un candidat qui a un taux d’endettement dépassant ces valeurs, mais en même temps, qui a des revenus confortables, peut bénéficier d’un regroupement de crédit. Il en est de même pour une victime de fichage bancaire.

Est-il donc possible de bénéficier d’un rachat de crédit gros montant sans hypothèques ?

Revenons maintenant à notre question principale, est-ce possible de regrouper tous les crédits en un seul, tout en ayant un gros montant, sans hypothèques ? Lorsque le montant total des crédits à regrouper est plutôt conséquent, les banques sont plus intéressées par votre profil ! Et oui, cela implique que le taux d’intérêts obtenu est plus important. Par contre, il ne faut pas oublier que la demande sera beaucoup plus compliquée car l’étude de votre dossier sera plus longue et plus complexe. L’établissement va demander beaucoup plus de documents justifiants votre situation.
Lorsque le montant est conséquent la banque est en mesure de demander des garanties ou des hypothèques.

Il faut savoir que cette situation n’a aucun risque pour vous si vous réussissez à payer vos échéances avant le terme de votre rachat. Vous pouvez aussi désigner un Co emprunteur qui a une meilleure situation financière, comme garant (certaines banques exigent aussi au co-emprunteur de soustraire une hypothèque).

En général, au dessus des 200 000 euros, l’hypothèque est une obligation. Pour les locataires dont le montant dépasse les 100 000 euros, l’organisme emprunteur peut envisager une cession sur salaire afin de permettre à l’emprunteur d’éviter l’hypothèque, tout en étant sûr de bénéficier de primes mensuelles et fixes.

En effet, une cession sur salaire est une option qui permettrait à la banque de prélever ses dues, de manière automatique, directement depuis votre salaire, suite à votre accord bien entendu. Le montant prélevé va être calculé par la greffe du tribunal local de votre région.

Si vous n’avez pas réussi à trouver une banque qui accepterait de racheter vos crédits, vous pouvez dans ce cas, passer par un courtier. Ce dernier vous accompagnera durant vos démarches, et vous aidera à négocier vos taux d’intérêts.

Comment faire pour avoir un rachat de crédit sans hypothèque ?

Premièrement, on vous conseille d’utiliser des outils de calculs en ligne, afin de trouver le meilleur organisme emprunteur selon votre cas, et la faisabilité de ces conditions. Il faut à tout prix éviter de cumuler les refus.

Après cette étape, vous saurez exactement où vous tourner pour vous trouver un emprunteur qui vous convient. Constituez un dossier sérieux et solide pour convaincre les banques plus facilement.

Quels sont les prêts qu’on peut inclure dans un rachat de gros crédits ?

Les emprunteurs qui souhaitent regrouper leurs crédits en un seul peuvent choisir de racheter TOUS leurs crédits ou une partie. Les prêts à la consommation et les crédits personnels (tel que les crédits électroménagers, les crédits revolving, les prêts personnels, ….), peuvent très bien être regroupés dans un seul et unique crédit peu importe leur montant. De plus, tous les profils d’emprunteurs peuvent opter pour le rachat de crédit, que vous soyez :

  • des salariés;
  • des artisans;
  • des fonctionnaires;
  • des seniors de plus de 65 ans;
  • des jeunes retraités;
  • des employeurs;
  • des propriétaires;
  • des locataires ….

Si vous avez un prêt immobilier, cette procédure n’est avantageuse que durant les premiers tiers de votre contrat.

PS : si plus de 60 % de crédits concernent des biens immobiliers, alors, le rachat de crédit dans ce cas est dit : un rachat de crédit immobilier. Sinon, dans le cas contraire, on parle d’un crédit à la consommation.

Rachat de crédit immobilier: profitable ou non?

Le rachat de crédit est une opération qui permet de regrouper une partie ou la totalité des crédits que vous avez contractés dans le passé et que vous remboursez encore les mensualités. En regroupant ces crédits, vous pouvez réduire vos mensualités et allonger la durée de remboursement. Le rachat de crédit est également faisable dans le cadre d’un emprunt immobilier. Il reste à savoir si cette opération est profitable ou non.

Le rachat de crédit immobilier est profitable sous quelques conditions

Rachat de crédit immobilierLe rachat de crédit immobilier présente une opportunité de renégocier vos intérêts afin de baisser vos mensualités ou la durée totale de votre crédit en cours. En effet, il vous permet d’avoir un seul crédit, un seul interlocuteur ainsi qu’une seule mensualité. Avec le rachat de crédit immobilier, vous pouvez alors bénéficier d’un reste à vivre plus important pour vous permettre de financer d’autres projets. De plus, vous pouvez avoir une possibilité d’épargne et vous pouvez faire une bonne gestion de vos ressources. Toutefois, pour que vous puissiez profiter de ces avantages du rachat de crédit immobilier, vous devez considérer le capital restant dû qui est la durée restante de votre prêt en cours. Vous pouvez connaître le capital restant dû à partir du tableau d’amortissement que votre banque vous fournit à la souscription de votre emprunt immobilier actuel. Par ailleurs, vous devez considérer la durée du nouveau crédit pour évaluer la possible rentabilité d’un rachat de crédit immobilier. Vous devez savoir qu’avec un crédit est récent, la part des intérêts dans les mensualités de remboursement est importante. Vous devez alors entamer les négociations sur ces conditions pour que le rachat de crédit immobilier soit profitable.

Le rachat de crédit immobilier présente quelques inconvénients.

Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, vous devez savoir que vous devez payer plusieurs frais, notamment les indemnités en cas de remboursement anticipé qui représentent le total des 6 mois d’intérêt à suivre au moment de la demande de rachat, le coût de la garantie dont la garantie doit être une nouvelle ainsi que les frais du dossier qui sont élevés surtout si le rachat de crédit immobilier est contracté dans un autre établissement financier. Pour que le rachat de crédit immobilier soit profitable, vous devez prendre en compte ces divers frais et faire une comparaison entre les différentes offres.

Les facteurs d’influences pour un rachat de crédit

Le rachat de crédit est une opération qui permet de regrouper en un seul crédit tous les crédits en cours. Il peut arriver que des particuliers veuillent regrouper tous leurs crédits en cours en un seul afin de mieux les gérer et de pouvoir mieux anticiper les sommes et les taux à payer. De nos jours, il est possible de regrouper en un seul crédit les prêts immobiliers, les prêts liés à la consommation ou encore les découverts bancaires. Toutefois, les prêts réglementaires ne sont pas concernés par le rachat de crédit car il n’est pas intéressant d’y inclure les prêts à taux relativement bas.

Ce qui favorise un rachat de crédit:

Linfluences pour un rachat de crédite rachat de crédit est favorisé par divers facteurs dont l’un d’entre eux est la baisse des taux d’intérêt. En effet, il est conseillé de faire un rachat de crédit car la chute des taux d’intérêt a atteint un seuil historique jamais atteint. Depuis la baisse des taux d’intérêt de l’année 2008, il est possible de faire diminuer son taux de crédit de 35% par rapport au coût total d’avant l’année 2008. Le rachat de crédit est possible pour les ménages ainsi que les particuliers qui veulent se débarrasser du casse-tête financier que sont les multiples crédits à gérer. Mais en raison de la complexité de cette opération, il est préférable de faire appel à un expert pour vous expliquer quand il est souhaitable pour vous d’effectuer un rachat de crédit. Les fonctionnaires sont très avantagés, on parle de regroupement de crédits fonctionnaire.

Les avantages d’un rachat de crédit

Un rachat de crédit offre plusieurs avantages. Quand vous assemblez tous vos crédits en un seul, il ne vous reste plus qu’un seul crédit à payer donc, un seul taux de crédit à rembourser. De plus, le rachat de crédit s’adresse aux débiteurs qui veulent améliorer leur reste à vivre, mais aussi à ceux qui veulent se constituer une nouvelle somme d’argent afin de démarrer un nouveau projet. Le rachat de crédit permet ainsi de mieux gérer son budget tout en profitant d’un taux de crédit relativement bas. Cette opération permet entre autres d’allonger la durée des échéances. Donc, pour résumer, en regroupant tous les crédits en cours en un seul, le débiteur bénéficie d’une durée de remboursement plus allongée et d’un taux unique lui permettant ainsi de réduire le coût global des factures à payer.

Endettement: faire face au chômage

Depuis la crise, il est devenu de plus en plus difficile de faire face au quotidien. Dans le cas d’un endettement, cela peut se comprendre, mais il faut toutefois savoir garder la tête sur les épaules et surmonter les problèmes comme il se doit. En effet, cela ne se dit pas comme ça, il faut avoir des moyens pour s’y prendre, surtout pour arriver à payer ses dettes convenablement et éviter de tomber plus bas.

Les conséquences du chômage sur le plan financier d’un ménage

faire face au chômageIl va sans dire qu’après avoir perdu son emploi, il va être plus difficile pour un salarié de payer comme il doit ses dettes. Outre, les nombreuses restrictions financières sur les besoins personnels que le chômage occasionne, le remboursement des dettes reste également un grand problème à résoudre. En effet, le chômage est un générateur d’endettement, voire de surendettement, car les épargnes effectuées depuis de nombreuses années vont servir à régler les engagements financiers acquis auprès de la banque.

Et à défaut d’une pénurie financière, certaines personnes s’en sortent comme elles le peuvent, d’autres disposent quand même d’autres moyens de subsistance comme les indemnités de chômage, notamment pour ceux qui ont travaillé sous contrat à durée déterminée ou CDD, ceux qui ont subi un licenciement ou encore ceux qui sont passés par une rupture de contrat par convention.

Comment faut-il s’y prendre pour faire face au chômage?

Il n’est pas évident d’endurer une situation de chômage, mais il est tout de même nécessaire d’y faire face, non seulement pour les besoins personnels, mais également pour ne pas tomber dans le cas d’un endettement ou de surendettement.

La meilleure chose à faire pour faire face au chômage est de souscrire à une assurance pour son crédit, car elle peut bien être une issue de secours dans une situation d’impayée, surtout quand il s’agit d’un crédit immobilier. Un emprunt au chômage peut également entamer une négociation de mensualités à la banque, auprès de laquelle il a contracté ses prêts. Et dans tous les cas, il serait très sage de jouer limiter les besoins financiers et de ne se permettre que ce qui est nécessaire au quotidien et de mettre de côté les loisirs et les dépenses inutiles.

Le rachat de votre prêt: est-ce une solution idéale pour éviter le surendettement?

Le rachat de crédit constitue une solution qui permet de résoudre plusieurs problèmes liés à la difficulté financière comme le surendettement. En effet, le rachat de crédit permet de régler les situations qui conduisent au surendettement notamment l’accumulation des dettes, la difficulté à rembourser les crédits en cours ainsi que la baisse des revenus qui ne peuvent plus couvrir les dépenses. De plus, le rachat de crédit permet de résoudre le désordre financier qui est causé par le divorce, la maladie et la mort d’un proche qui sont des situations conduisant au surendettement.

Le rachat de crédit pour un réaménagement de vos dettes

éviter le surendettementLe rachat de crédit est un dispositif qui permet à un organisme de crédit de regrouper une partie ou la totalité de vos crédits en un seul et unique crédit. Il permet de réaménager vos dettes, de façon à ce qu’elles soient rassemblées en une seule dette avec une baisse du taux d’intérêt, une réduction de vos mensualités à rembourser ainsi qu’un allongement de la durée de votre prêt. Ainsi, en effectuant un rachat de crédit, vous pouvez avoir une simplicité au niveau de la gestion de votre budget lorsque vous devez encore régler plusieurs emprunts. Par ailleurs, vous pouvez également avoir la possibilité de faire une épargne ou de réaliser de nouveaux projets, car votre charge de remboursement mensuel est réduite.

Le rachat de crédit pour sortir du surendettement

Le rachat de crédit est l’une des solutions les plus rapides et les plus efficaces qui permettent de vous sortir du surendettement. Il s’agit d’une solution qui est moins coûteuse, car son but est de réduire tous les éléments à prendre en compte. Pour que vous puissiez regagner une situation financière stable et équilibrée, le rachat de crédit est le meilleur moyen, car il vise à vous accorder un emprunt totalement adapté à votre budget et à votre gérance financière. Vous pouvez alors éviter le surendettement et anticiper des projets d’avenir.

Comment gérer le rachat de crédit en cas de séparation conjugale?

Le rachat de crédit peut être considéré comme une solution qui permet de résoudre les difficultés financières qui apparaissent suite à une séparation conjugale, car ce problème présente plusieurs impacts non seulement sur la situation personnelle et la vie sociale du couple, mais également sur leur situation financière. En effet, il est possible de contracter un rachat de crédit en cas de divorce pour éviter l’endettement et de résoudre les difficultés financières. À cet effet, il est important de bien gérer le rachat de crédit en cas de séparation conjugale pour pouvoir profiter des avantages possibles.

Connaître le fonctionnement du rachat de crédit en cas de divorce

rachat de crédit en cas de séparation conjugalePour bien gérer le rachat de crédit en cas de séparation conjugale, vous devez connaître son fonctionnement. Il est à noter que vous pouvez faire une demande de rachat de crédit en cas de divorce si vous voulez retrouver l’équilibre au niveau du budget de chaque partenaire. Le meilleur moment de l’effectuer serait lors de la liquidation ou de la vente des biens communs pour que l’un de vous puisse conserver le bien, tandis que l’autre bénéficie de la somme équivalente à sa part ou une indemnité compensatoire. En effectuant le rachat de crédit, vous pouvez avoir la possibilité de ne payer qu’une seule mensualité avec un taux avantageux. Ainsi, le couple peut bénéficier d’une meilleure gestion de son budget, d’une capacité à épargner et d’entreprendre un nouveau projet.

Opter pour la meilleure offre de rachat de crédit

Dans le cadre du rachat de crédit en cas de séparation conjugale, vous pouvez avoir besoin de l’aide d’un courtier qui peut vous conseiller et vous aider à trouver l’offre au meilleur taux parmi celles qui sont proposées par les établissements de crédit. Le courtier peut également s’engager à mener à bien les négociations auprès des banques ou des organismes prêteurs. Sinon, vous pouvez chercher les meilleures offres sur internet en consultant les sites des organismes de crédits qui proposent une simulation gratuite.

Ce qui implique le rachat de crédit à taux zéro

Actuellement, les taux de crédit proposés par les banques connaissent une forte baisse que le rachat de crédit immobilier connaît un réel succès auprès de ceux qui veulent profiter de cette baisse du taux. Dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, la négociation porte surtout sur le remboursement et le rachat de crédit à taux zéro qui sont souvent proposés par les organismes de crédit. Il est de ce fait important de savoir ce qu’implique vraiment le crédit à taux zéro pour comprendre s’il est intéressant de l’accepter ou non.

Le rachat de crédit à taux zéro n’est pas obligatoire

rachat de crédit à taux zéroLors d’un rachat de crédit immobilier, il est possible que la banque vous impose le rachat du prêt à taux zéro dont le montant est conditionné à un plafond de ressources et dépend aussi de la localisation géographique du logement. Vous devez savoir que vous n’êtes pas obligé de prendre votre prêt à taux zéro au moment de sa reprise. De même, une banque ne peut pas vous imposer le prêt à taux zéro comme condition de la renégociation, car le prêt à taux zéro est un prêt aidé qui est indépendant du prêt immobilier principal même s’il est affecté à un seul et unique crédit immobilier. De ce fait, il faut dire que le rachat de crédit d’un prêt immobilier et le rachat d’un crédit à taux zéro sont indépendants l’un de l’autre. Toutefois, la banque peut vous imposer un remboursement anticipé avec le crédit immobilier principal et le crédit à taux zéro, seulement lorsque le bien a été vendu avant la fin du remboursement des mensualités.

Le point négatif du rachat de crédit à taux zéro

Il faut noter que le crédit à taux zéro dispose d’un capital à rembourser et ne génère pas d’intérêt. De ce fait, le crédit à taux zéro n’est pas vraiment avantageux quand il faut le solder dans le cas où vous effectuez une reprise du prêt principal ou un rachat de crédit. De plus, le rachat de crédit à taux zéro implique au préalable qu’il faut faire un remboursement anticipé avant que le nouveau crédit soit mis en place et le crédit à taux zéro est inclus dans le rachat, ce qui a pour résultat un ajout de son capital au prêt principal qui doit être soumis à des intérêts.

 

À quel moment doit-on penser à racheter un crédit?

Le rachat de crédit est une solution qui permet de résoudre les désordres financiers en regroupant les crédits en cours pour n’obtenir qu’un seul crédit avec une mensualité réduite. Toutefois, vous devez savoir que le rachat de crédit présente certains risques s’il n’est pas contracté au bon moment. De ce fait, il faut bien connaître le moment idéal pour penser à faire un rachat de crédit afin de les éviter.

Les éléments à considérer avant de penser au rachat de crédit

penser à racheter un créditAvant d’effectuer un rachat de crédit, il est important de considérer plusieurs paramètres qui déterminent s’il est vraiment nécessaire ou non d’entamer cette opération. Le rachat de crédit peut être évité lorsque ces paramètres ne sont pas encore en danger ou lorsqu’ils ne sont pas encore trop élevés. Ces paramètres incluent votre taux d’endettement qui ne doit pas dépasser les 33%, vos mensualités que vous n’arrivez plus à rembourser correctement, vos dépenses indispensables du quotidien qui sont souvent négligées, vos crédits qui s’accumulent de plus en plus ainsi que l’utilisation de votre découvert. Si ces indicateurs sont observés dans votre situation financière et dans votre vie quotidienne, alors il est peut-être grand temps d’effectuer un rachat de crédit.

Le bon moment pour effectuer le rachat de crédit

À part les indicateurs cités plus haut, vous devez également considérer un autre paramètre qui permet d’indiquer le bon moment pour effectuer un rachat de crédit. Il s’agit de la baisse des taux d’intérêt qui est un moment idéal pour vous permettre de négocier au mieux pour une baisse des conditions de votre rachat de crédit. En parallèle avec la baisse du taux, vous pouvez négocier une baisse au niveau des frais de dossier, des indemnités de remboursement anticipé et des garanties. Néanmoins, même si vous effectuez un rachat de crédit au bon moment, évitez de vous embarquer dans des propositions trop alléchantes et considérez le coût total de votre nouveau crédit qui doit être inférieur à celui de votre prêt actuel.

 

Doit-on rembourser des frais pour une demande de rachat de crédit?

Les frais de rachat de crédit constituent les pénalités de remboursement anticipé que les organismes de crédit demandent dans la plupart des cas. Ces frais peuvent comporter les frais de dossiers et les frais de garanties qui, dans la plupart des cas, ne sont pas toujours conséquents. Lorsqu’il s’agit d’un rachat de crédit hypothécaire, ces frais peuvent être estimés à 2 % de l’encours, tandis que s’il s’agit de transfert de caution Crédit Logement, les frais réels peuvent être d’environ0,6 %, ce qui est assez faible. En ce qui concerne le financement des frais de dossier et des frais de garantie, les frais de rachat de crédit sont ajoutés au capital à refinancer. Maintenant que vous connaissez le fonctionnement de ces frais, il est question de savoir si vous devez les rembourser.

Les frais qui doivent être remboursés

frais pour une demande de rachat de créditDans le cadre d’un rachat de crédit, qu’il soit un rachat de crédit à la consommation ou un rachat de crédit hypothécaire, vous devez payer plusieurs frais obligatoires. Les frais de dossiers en font partie comme dans toute opération bancaire. Notez que les frais de dossiers ne doivent être déboursés que si votre demande de rachat est acceptée. En outre, vous devez également payer les assurances telles que l’assurance décès, l’assurance invalidité et l’assurance incapacité temporaire de travail. Sinon, il est également possible que vous deviez payer les indemnités de remboursement anticipé dont le plafonnement est de 3 % du capital restant dû. Dans tous les cas, le remboursement ou non des frais en rachat de crédit se fait en fonction de chaque organisme de crédit.

Les frais qui ne sont pas obligés d’être remboursés

L’assurance chômage qui garantit le paiement de vos mensualités en cas de perte d’emploi, les frais de courtage ainsi que les frais de garantie sont considérés comme des frais annexes. Dans le cadre d’un rachat de crédit, vous n’êtes pas obligé de rembourser ces frais annexes. Toutefois, cela dépend de l’organisme de prêt avec qui vous avez signé le contrat.